Le petit monde de Brunehaut Index du Forum Le petit monde de Brunehaut
Je vous invite à venir partager ce que j'apprécie.
 
  ForumForum    PortailPortail  FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Prénoms déjà vus commençant par J

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le petit monde de Brunehaut Index du Forum >>> Les prénoms >>> Classement alphabétique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brunehaut
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 2 615
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 22 Mar - 13:04 (2011)    Sujet du message: Prénoms déjà vus commençant par J Répondre en citant



Prénoms de la même famille: Dídac (catalan), Diego (esp) , Diègue, Diogo (port), Džeimss (letton), Gaume (limousin), Ghjacumu (corse), Giacobbe (ital), Giacoma (ital), Giacomina (ital), Giacomino (ital), Giacomo (ital), Iacob (roumain), Iacobus (lat), Iago (esp), Iakovos (grec), Jaap (holl), Jack (angl), Jackie (angl), Jackson (angl), Jacme (provençal), Jaco (port), Jacob, Jacobin, Jacobina (esp), Jacobine, Jacobo (esp), Jacobus ( lat), Jacopo (ital), Jacotte, Jacquelin, Jacqueline, Jacquemin, Jacquemine, Jacquet (poitevin), Jacquetta, Jacquette (poit), Jacquin, Jacquine, Jacquou, Jacut, Jago, Jaima (basque), Jaime (esp, port), Jakab (hong), Jakez (breton), Jakob (germ, holl), Jakoba, Jakov (russe), Jakub (pol), James (angl), Jamie (écossais), Jascha, Jaume (catalan), Jerra, Jim (angl), Jimmy (angl), Köbes (all), Kobus (holl), Kof (yiddisch), Kubíček (tch), Kubus (pol), Lacopo (sicilien), Lapo (toscan), Meynke (flamand), Santiago (esp), Seamus (irl), Tiago (esp, port), Xaime (esp), Yago, Yakov (russe), Yaguel, Yakl (yiddish), Yakov (russe), Yakub (arabe), Yakushke (yiddish), Yankel (yiddish), Yasha (russe).

Fête : le 8 février (Jacqueline et Jagu), le 3 mai (Jacques le Mineur), le 25 juillet (Jacques le Majeur), le 28 novembre (Jacques de la Marche).

Origine et étymologie : de l’hébreu «Yaâqov » = il a talonné
Jacob est né en tenant dans sa main le talon de son frère jumeau Esaü, comme pour l'empêcher de sortir le premier.
Plus tard, affamé, Esaü vendra son droit d'aînesse contre un plat de lentilles et Jacob deviendra le père de douze fils, ancêtres des douze tribus d'Israël.

Signification : Celui ou celle qui veut dépasser qui précède.

Saints Patrons :

--Jagu fils de saint Fragan et de sainte Gwenn, frère des saints Vennec (son jumeau) et Guénolé et de sainte Klervi, fonda vers 460, avec son frère jumeau le monastère de Saint Jacut de la Mer ( Ici !) .



--Jacques le Majeur , un des douze apôtres, frère de saint Jean, que Jésus surnomma « Fils du tonnerre » (du grec « boanerges ») en raison de son caractère impatient. Il fut le premier apôtre martyrisé à Jérusalem par Hérode en 44.
A sa mort, sa dépouille fut embarquée par ses disciples qui, guidés par un ange, accostèrent en Galice.
En 813 un ermite, Pelayo, fut conduit par une étoile vers le lieu où le corps de Jacques était enseveli, d’où le nom de Compostelle (campus stellae = champ d’étoiles).
Il serait apparu à Charlemagne pour lui désigner la Voie lactée, reflet de la route de Compostelle.
En Espagne il est « Santiago Boanerges » ou comme sur l'illustration « S.Iago B ».


Représenté avec un bourdon, un chapeau à large bord, une coquille, une pèlerine.
Il est le patron de l'Espagne, des pèlerins et des randonneurs.

--Jacques le Mineur (ou le Juste) était aussi un des douze apôtres, « frère », c’est à dire cousin germain, de Jésus. Il fut le premier évêque de Jérusalem. Martyrisé en 62, il fut lapidé et achevé avec une perche à foulon. Son corps repose à Rome.


Représenté avec un foulon, il est le patron des chapeliers.

--Jacques né dans la Marche d'Ancone, fit des études de droit avant d’entrer au couvent d’Assise où il se consacra à la prédication. Grand orateur il parcourut l’Europe de l’Est, il fut même inquisiteur en Hongrie et en Autriche. De retour en Italie, malgré une santé délabrée par l’austérité de sa vie, il ne cessa de voyager pour prêcher. Chargé par le pape d'une mission diplomatique à Naples, il y mourut en 1476.


Il porte un calice d’où sort un serpent représentant le poison dont il fut plusieurs fois menacé.

Sainte Patronne : Giacomina de Septemsoli, fut une riche veuve, amie de Saint François d'Assise et de Sainte Claire,qui l’appelaient « Frate Jacopa » ( frère Jacqueline ) . Elle consacra sa fortune à aider l’ordre des Franciscains. Morte en 1239, elle est enterrée près de Saint François dans la basilique d'Assise.



******************************

En France, le prénom de Jacques était si banal à la fin du Moyen Âge qu'on appelait les paysans des « jacques » et « jacqueries » leurs révoltes.

******************************

La coquille du mollusque que les « jacquets » (celui qui va à Saint-Jacques) ramassaient sur la plage et avaient coutume de coudre à leur chapeau, afin d’avoir un témoignage tangible de leur voyage, a pris le nom de coquille Saint-Jacques .
Elle sera un des attributs reconnaissables du pèlerin, avec le bourdon (bâton de pèlerin), la besace, le chapeau à larges bords et la pèlerine.



******************************

Contrairement aux apparences, le prénom anglais Jack et ses dérivés masculins ne sont pas des variantes de Jacques (James), mais de Jean (John).

John Kennedy était familièrement appelé Jack, par contre sa femme Jacqueline était Jackie !

Jack, en France, peut être rattaché à l'un ou à l’autre.




Prénoms de la même famille : Genari (catalan), Genaro (esp), Gennaro (ital), Ianuarius (lat), Ianus (lat), Janeiro ( port), Januarius (lat), Janus (lat), Jenaro (esp), Yanoro (roumain )

Fête : le 19 septembre

Origine et étymologie : du latin « janua » = la porte

Signification : la statue du dieu Janus, se trouvait à l’entrée des villes. Ce dieu romain aux deux visages (Janus bifrons), dont l’un regardait l’année qui venait de finir, l’autre celle qui commençait a donné « Januaris mensis » « mois de Janus », notre mois de « janvier».



Saint Patron : Gennaro né à Naples était le descendant d’une vieille famille noble.
Ordonné prêtre puis élu évêque de Pouzzoles il fut martyrisé en 305 pendant la persécution de Dioclétien.


À la sortie de l’église, Janvier guérit une de ses parentes paralytique et lui confia les deux burettes qui lui avaient servi à célébrer la messe et dans lesquelles fut recueilli son sang.

Saint Janvier est patron de Naples et de Rio-de-Janeiro.

******************************

Prénoms de sens voisins :

Mars - April - June
Mayeul = du mois de mai
Auguste = du mois d’août

******************************

Les reliques, deux ampoules contenant un peu de son sang coagulé, conservées dans la cathédrale de Naples, le Duomo San Gennaro , font l'objet d'un miracle reconnu attesté depuis 1389.
Le « miracle » de la liquéfaction du sang de saint Janvier est célébré trois fois par an en présence de milliers de fidèles.
- Le premier samedi de mai, anniversaire du transfert de ses reliques.
- le 19 septembre, date de son martyr
- le 16 décembre, date de l’éruption du Vésuve de 1631 qui épargna Naples.
Le sang se liquéfie, ou même parfois entre en ébullition, en changeant de couleur et de volume (du simple au double).
Plus de cinq mille procès-verbaux certifient ce prodige que la télévision, aujourd'hui, retransmet dans le monde entier.
L'explication du phénomène de ce sang qui de solide, devient liquide n'a pas encore été trouvée mais à ce jour, l’Église ne s’est pas prononcée officiellement sur le caractère miraculeux du fait.




Si le sang se liquéfie rapidement, c’est le signe que Naples bénéficiera de toutes sortes de protections et c’est l’allégresse dans la ville.
Mais si le sang se liquéfie lentement ou ne se liquéfie pas, c’est un signe de mauvais augure.




Prénoms de la même famille : Giovita ( ital), Jaouan, Jaouen, Joavan, Joévin, Jouannic, Jouin, Jovite, Juvin, Yaoua

Fête : le 15 février (Jovite), le 2 mars (Jaoua), le 1er juin (Jouin)

Origine et étymologie : du latin « Jupiter, jovis » = Jupiter.

Signification : en latin le mot « pater » (le père) mis près du nom d’un dieu, signifie divin.
« Zeus pater » = « le divin Zeus » a donné Jupiter.

Saints Patrons :

-- Jovite et son frère Faustino furent décapités à Brescia (Lombardie) vers 120. Ils sont les saints patrons de la ville.



-- Jouin originaire d’une illustre famille du Poitou, était le frère de saint Maximin de Trèves. Très jeune il se retira comme ermite à Saint-Jouin de Marnes ( Ici !) où il mourut vers 370.


Patron des maçons il est représenté avec un marteau.

-- Jaoua neveu de saint Pol de Léon, accompagna son oncle lorsqu’il vint du Pays de Galles en Armorique. D’abord ermite dans l’île de Batz, il construisit deux monastères à Plouvien puis succéda à son oncle comme évêque du Léon. Il mourut à Brasparts (Finistère) en 554.



******************************

Les prénoms théophores sont Ici !

******************************

Les villes formées sur le nom de saint Jaoua sont Ici !




Prénoms de la même famille : Giasone (ital), Iason (grec), Jasão (port), Jasón (esp), Jay (angl), Jayson (angl)

Fête : le 12 juillet

Origine et étymologie : du grec «Iásôn - Ιάσων » = le guérisseur
Il s’agit pour ce saint patron d’une mauvaise traduction de l'hébreu Joshua (Dieu sauve).

Saint Patron : Jason était un Juif chrétien de Thessalonique chez qui saint Paul fit un séjour. On en trouve mention dans les Actes des Apôtres (Ac 17,5-9), et saint Paul en parle dans une lettre aux Romains (Rm 16,21). Arrêté lors d'émeutes anti-chrétiennes (1er s.) il aurait été lacéré par des animaux sauvages.



******************************

Jason héros de la mythologie grecque, était le fils d’un roi qui avait perdu son trône. Pour le retrouver il fallait rapporter « La Toison d’or » d’un bélier gardé par un dragon.
Jason et ses compagnons, les Argonautes (les plus grands héros en font partie dont Hercule et Orphée), embarquèrent pour leur périlleux voyage. Grâce à Médée, la fille du roi gardien du bélier, Jason s’empara de la Toison d’or. Il épousa Médée avec laquelle il eut deux enfants. Mais, le jour où Jason voulut la répudier, elle tua sa rivale puis ses enfants.



Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 22 Mar - 13:04 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Brunehaut
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 2 615
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 9 Juin - 09:34 (2015)    Sujet du message: Prénoms déjà vus commençant par J Répondre en citant



Prénoms de la même famille : Tous les prénoms composés avec Jean ( Jean -Pierre, Jean - Paul … )
Django (tzigane), Eoin (irl), Evan (breton), Evin, Ganix (basque), Ghjuvanni (corse), Ghjuvannina (corse), Gian (romanche), Gianna (ital), Gianni (ital), Gion (romanche), Giona (ital), Gioni (roumain), Giovanna (ital), Giovanni (ital), Giovannina (ital), Giovannino (ital), Hampus (scand), Hannes (germ), Hanno (germ), Hans (germ), Hovhannes (arménien), Ian, Ianis, Iban (basque), Iefan (irl), Ioannis (grec), Ion (roumain), Ivan (russe), Ivana (russe), Ivano, Iwanka (russe), Jan (frison), Jana (catalan), Jancsi (hong), Jane (angl), Janek (slave), Janet (angl), Janice, Janick (breton), Janika (hong), Janina (angl), Janine, Janinka (slave), Janique, Janis (angl), Janita, Janko (slave), Jannik, Janning (bas –all), Jannken (frison), János (hong), Janosch (bavarois), Jantina, Janusz (pol), Jeannette, Jeannot, Jehan (médiéval), Jehanne (méd), Jenning (bas – all), Jenny (angl), Jens (danois), Jensine, Joan (angl), Joanny, Joào (port), Jock (écossais), Johan, Johanna, Johanne, Johannes (lat), John (angl), Johnny (angl), Joke (frison), Joni (grec), Jonna, Jöns (scand), Jovan (slave), Jovanka (serbe), Juan (esp), Juana (esp), Juanita (esp), Juanito (esp), Juhani (finl), Juho (finl), Jukka (finl), Jussi (finl), Nans (prov), Sean (irl), Shane (angl), Shawn (angl) , Shea , Shinead (irl) , Sian (gallois), Siana (gallois), Siobhan (irl), Siôn (gallois ), Vania (russe), Vanina (russe), Vanna, Vanni (ital), Wanja (russe), Wanko (bulg), Yanko (slave), Yann (breton), Yannes, Yanni (grec), Yannick (breton), Yannis (grec), Yec'han (breton), Yoana, Yohanân, Yohann, Yohannes, Zane (angl), Zian (savoyard)

Fêtes : le 31 janvier ( Jean Bosco), le 2 février (Jeanne de Lestonnac), le 4 février (Jeanne de France ), le 8 mars (Jean de Dieu), le 7 avril ( Jean -Baptiste de La Salle ), le 30 mai ( Jeanne d’Arc), le 24 juin (Jean- le- Baptiste « la Saint Jean d’été»), le 23 octobre (Jean de Capistran), le 4 décembre (Jean Damascène), le 14 décembre (Jean de la Croix), le 27 décembre (Jean l’Apôtre « la Saint Jean d’hiver » )

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yohanâne » = Dieu fait grâce

Saints Patrons :

--João Cidade naquit au Portugal en 1495. Enlevé alors qu'il était enfant, puis abandonné, il mena une vie aventureuse avant de se convertir à 42 ans. Il fonda à Grenade un hôpital, selon des conceptions très hardies pour l'époque et un ordre hospitalier au service des pauvres malades : les « Frères de la Charité », de nos jours l' « Ordre hospitalier de Saint Jean de Dieu ». Il est le patron des malades, des infirmières et des hôpitaux.

Il sauve les malades lors d’un incendie de l’hôpital de Grenade.


--Jean et son frère Jacques étaient pêcheurs sur le lac de Tibériade. Ils suivirent d'abord l'enseignement de Jean -le- Baptiste qui les conduisit à Jésus. Celui-ci proposa aux deux frères de devenir « pêcheurs d'hommes ».
Jean fut le fidèle d'entre les fidèles, seul parmi les apôtres au pied de la croix et Jésus lui confia sa mère. La tradition dit qu'il vécut à Ephèse avec Marie où il écrivit le quatrième Evangile et que, lors d'un séjour à Patmos il eut une vision qui deviendra « l'Apocalypse » ( Ici !)
Il serait mort à Éphèse vers l'an 100, à l'âge de 98 ans.


Il est représenté avec un livre et un aigle car son Evangile commence par le mystère céleste et ne parle pas de la vie terrestre de Jésus.

-- Giovanni était né à Capistran (près de Naples). A la mort de sa femme, il entra chez les Franciscains. Il prêcha la croisade contre les Turcs qui menaçaient l’Europe et dirigea, une croix à la main, la bataille victorieuse de Belgrade en 1456. Il mourut de la peste quelques mois plus tard.



-- Jean le Baptiste était le cousin de Jésus. Fils d'Elisabeth et de Zacharie, un couple déjà âgé, sa naissance fut annoncée par l’Ange Gabriel. Zacharie, qui doutait, en perdit la parole et ne la retrouva que pour dire que son fils devait s'appeler « Jean ».
Adulte, Jean se retira pour prêcher dans le désert, non loin du Jourdain où il baptisait les nombreux disciples venus l’écouter. Il vivait dans une grande austérité : vêtu d’un pagne de peau, il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

Dernier des prophètes d'Israël, Jean-Baptiste est le « Précurseur » celui qui précède le Messie. « Voici l'Agneau de Dieu» (Ecce Agnus Dei) dit Jean en désignant Jésus. Puis il le baptisa et lui confia ses disciples.

Mais Jean, s’était fait des ennemis. Il avait reproché à Hérode Antipas d’avoir épousé sa nièce et Hérodiade lui en voulait. Il fut arrêté, jeté en prison. Un soir qu’il y avait grand banquet à la cour, Salomé, fille d’Hérodiade dansa devant son beau-père (la fameuse danse des sept voiles). Celui – ci subjugué, lui offrit ce qu’elle voulait. Sur l’instigation de sa mère elle demanda « la tête de Jean-Baptiste sur un plat ». Le prophète sera décapité (Décollation) en 29.


Sur ce tableau on voit Jésus et Jean enfants, jouer avec les symboles habituels : l’agneau (symbole du Christ), la croix (pour la crucifixion) avec la banderole « Ecce Agnus Dei », l’index de la main gauche tendu montrant la croix, et la coupe d’eau du baptême.

-- Juan de la Cruz fils de pauvres tisserands de Castille, entra à vingt ans chez les Carmes où il fit ses études. Ayant rencontré sainte Thérèse d’Avila qui trouvait que la règle du couvent s’était trop adoucie, il participa à la réforme de la branche masculine du Carmel en développant l'ordre des « Carmes déchaussés ». Devenu prieur du couvent de Grenade, il y rédigea tous ses écrits spirituels qui le classent comme grand mystique. Retiré au couvent d’Ubeda, il y mourut en 1591.


« Docteur mystique » de l'Église, il est le saint patron des poètes espagnols.

-- Giovanni Bosco était né dans une très pauvre famille près de Turin. Orphelin de père à l'âge de 2 ans il dut travailler très tôt pour aider sa mère. Doté d’une intelligence exceptionnelle, entré au séminaire, il exerça divers métiers (dont celui de prestidigitateur) afin de continuer ses études. Devenu prêtre il décida de consacrer sa vie aux enfants des rues. Il créa la « Société de Saint François de Sales » (Salésiens) à la fois maison d'accueil et centre d'apprentissage pour les garçons, puis pour les filles la congrégation des « Filles de Marie Auxiliatrice ».
De nombreux collèges et oratoires en Italie et en France virent le jour sous le patronage de Don Bosco. Il mourut en 1888.


Il est le saint patron des imprimeurs, des apprentis et des magiciens.

--Jean Mansour, né dans une grande famille arabe chrétienne de Damas, fut conseiller du calife. Mais après une controverse avec l'empereur byzantin Léon III, il se retira à la laure de Saint-Sabas (Palestine) et devint moine. Il écrivit de nombreux traités théologiques qui l’ont fait nommer Docteur de l’Eglise. Il mourut vers 749.



Saintes Patronnes :

-- Jeanne de Lestonnac , nièce de Montaigne, naquit à Bordeaux d’une mère (sœur du philosophe) calviniste et d’un père catholique. Mariée à 16 ans, elle eut 7 enfants. Après son veuvage, elle se consacra aux soins des malades puis fonda un nouvel ordre religieux « la Compagnie de Marie Notre-Dame » qui s’occupera de l’éducation des filles. A sa mort en 1640, à 84 ans, trente maisons existaient en France.



Son oncle, Michel de Montaigne, parla d'elle en ces termes :
« Très pieuse, d'humeur joyeuse, intelligente et belle, la nature en avait fait un chef d'œuvre, alliant une si belle âme à un si beau corps et logeant une princesse en un magnifique palais »

-- Jeanne de France ou de Valois était la deuxième fille du roi Louis XI. Elle fut mariée pour des raisons politiques, à l’âge de 9 ans à son cousin Louis (le futur Louis XII). Comme elle était infirme, son père espérait ainsi que le couple n’aurait pas d'enfants et que la branche des Orléans s’éteindrait. Dès que Louis devint roi, il fit annuler son mariage à l’issue d’un procès humiliant. Jeanne se retira à Bourges où elle fonda « l'Ordre des Annonciades », afin d’imiter les vertus de la Vierge Marie. Elle mourut en 1440.



-- Jeanne d'Arc , la Pucelle, née à Domrémy, aux frontières de la Lorraine est une des grandes figures de l’Histoire.
Elle aida le roi Charles VII à reconquérir le territoire aux mains des Anglais. Elle fut brûlée vive à Rouen en 1431.



******************************

La « Saint-Jean d’été » qui marque le solstice d'été, le jour le plus long de l'année suivi de la nuit la plus courte était autrefois une fête très populaire. C’était aussi la nuit où l’on allait ramasser les plantes nécessaires à la pharmacopée. Voir Ici

On essaie dans de nombreuses régions de retrouver la tradition d'allumer des feux de joie. Voir Ici

******************************

La Saint Jean-Baptiste est la fête nationale du Québec.

******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Geremia (ital), Ieremias (grec), Jarno (finl), Jeremiah (angl), Jeremias (esp), Jeremy (angl), Jerry (angl)

Fête : le 1er mai

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yirmiyahou » = Dieu élèvera.

Signification : Celui qui a été choisi par Dieu.

Saint Patron : Jérémie était l'un des plus grands prophètes juifs. Né vers 650 avant J.-C., près de Jérusalem, il fut choisi par Dieu pour annoncer les périodes tragiques qu’allait traverser Israël : prise de Jérusalem par Nabuchodonosor, déportation à Babylone.
Il fut fait prisonnier et partit en Egypte où il mourut.


Jérémie se lamentant sur la destruction de Jérusalem.


******************************

Comme Jérémie se lamentait souvent, même avec Dieu, ses livres sont appelés « Les Lamentations », et son nom a donné le mot français, péjoratif, « les jérémiades ».

Rare de lire ces mots :
« Maudit soit le jour où je suis né ! Le jour où ma mère m'enfanta, qu'il ne soit pas béni !
Maudit soit l'homme qui annonça à mon père cette nouvelle : Un fils, un garçon t'est né ! »

******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Gerolamo (ital), Gérôme (angl), Géromine, Gerone (ital), Geronima (ital), Geronimo (ital), Gérony (béarnais), Ghjilormu (corse), Ghjilormina (corse), Girolamo (ital), Gromer (suisse), Grommes (germ), Hieronim (pol), Hieronymos (gr), Hieronymus (lat), Jarolim (slave), Jaronim (slave), Jerless (alsacien), Jeroen (holl), Jéromine, Jeromos (hong), Jéron, Jeronimo (esp), Jerry (angl), Jhiromet (poitevin), Jiròni (occitan)

Fête : le 17 août (Jéron), le 30 septembre (Jérôme)

Origine et étymologie : du grec « hieros - ἱερός » = sacré et « onoma - ὀνομά » = le nom

Signification : celui qui est sous la protection de Dieu. Dieu étant le nom sacré par excellence.

Saints Patrons :

-- Jérôme né en Dalmatie, fit des études littéraires et théologiques à Rome. Baptisé à dix –neuf ans, il voyagea à la recherche de sa vocation. Ermitage en Syrie, prêtrise à Antioche, études à Constantinople. De retour à Rome, il devint le secrétaire du pape
et le père spirituel d’un petit cercle de dames nobles. Mais son caractère ombrageux lui avait valu nombre d’ennemis et à la mort du pape, il partit à Bethléem où il fonda un petit monastère. Il traduisit la Bible de l’hébreu en latin, « la Vulgate », tout en s’immisçant dans toutes les discussions théologiques de l’époque. Il mourut en 420 à Bethléem.

Il est docteur de l'Eglise et le saint patron des traducteurs


Il est accompagné du lion qu’il avait soigné et apprivoisé pendant qu’il était ermite.

--Jéron né dans une noble famille écossaise était un prêtre venu évangéliser la Frise.Il est mort à Noordwijk, vers 856, décapité par les envahisseurs vikings pour avoir refusé de sacrifier aux dieux.



En Hollande on prie Jeroen à la place de saint Antoine de Padoue afin de retrouver les objets perdus.




Prénoms de la même famille : Iesse (ital), Jesé (esp), Jess (angl), Jesse (angl), Jessica, Jessie (angl), Jessy, Yishai (hébreu)

Fête : le 4 novembre

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yichaï » = Il y a un cadeau

Saint Patron : Jessé était, dans l’Ancien Testament, le père du roi David et donc l’ancêtre de Jésus. (11ème siècle avant JC)



******************************

L’arbre de Jessé motif de l'art chrétien entre les XIIe et XVe siècles est l’ arbre généalogique de Jésus.

De Jessé, souvent couché, la tête soutenue par une main, surgit un arbre dont les branches portent les ancêtres connus de Jésus.
- David, fils de Jessé que l’on reconnaît à sa harpe et à sa couronne,
- Salomon, fils de David (970 à 931 av. JC) que l’on reconnaît à sa couronne
- Roboam, fils de Salomon (931 à 914 av. JC)

Ensuite d’après les Evangiles de saint Mathieu et de saint Luc, viennent une quarantaine de générations jusqu’à Marie et Jésus.

******************************

L’arbre de Jessé est devenu le prototype des arbres généalogiques.



Revenir en haut
Brunehaut
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 2 615
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 9 Juin - 09:36 (2015)    Sujet du message: Prénoms déjà vus commençant par J Répondre en citant



Prénoms de la même famille : Achim (grec), Akim (russe), Chimo (esp), Gioacchina (ital), Gioacchino (ital), Ioakeim (grec), Ioakim (russe) , Jáchym (tch), Jehoiachin (angl), Jehoiakim (angl), Jhouéssin (poitevin), Joakim (scand), Joaquim (port), Joaquín (esp), Joaquina (ital), Joaquine, Jochem (germ), Jochen (germ), Jochim (germ), Jojakim, Jokin (basque), Jokum (scand), Josquin, Quim (catalán), Ximo (esp).

En français, le prénom se prononce « Joachain », « Joaquin » ou « Joaquim’»

Fête : le 26 juillet

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yehoyakim » = Dieu fera lever l’espoir

Saint Patron : Joachim était un Juif pieux de Nazareth en Galilée, descendant du roi David. Epoux de sainte Anne depuis vingt ans, il se désolait car son couple était stérile. Mais l'Ange Gabriel lui apparut et lui annonça que sa femme allait avoir une fille. Et Anne enfanta Marie. Joachim mourut alors que sa fille avait onze ans. Il fut enseveli dans la vallée de Josaphat, non loin du jardin de Gethsémani.


Joachim et la Vierge Marie


******************************

La ville formée sur le nom du saint est Ici !

******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Gioconda (ital), Giocondo (ital), Iucundus ( lat), Jocond, Jocunda (esp), Jocundus ( lat), Jucond, Juconde, Jucunda (esp)

Fête : le 27 juillet (Joconde), le 30 décembre (Jocond)

Origine et étymologie : du latin « jucundus , a, um » = charmant

Saint Patron : Jocund fut le troisième évêque d’Aoste où il mourut vers 523.



Sainte Patronne : Jucunda fut martyre à Nicomédie au IVème siècle.



******************************

La Joconde la plus célèbre peinte par Léonard de Vinci, vers1505. Elle s'appelait Mona Lisa del Giocondo.






Prénoms de la même famille : Eljo (holl), Gioele (ital), Ioel (lat), Joëlla, Joëlle, Joëlliane, Joëlline, Yoël, Yoëlle, Yowel (hébreu)

Fête : le 13 juillet

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yo » = Yahvé et « El » = Dieu
C’est la réunion des deux noms de Dieu.

Signification : Yahvé est Dieu, c’est vraiment Dieu.

Saint Patron : Yohel est l'un des douze « petits prophètes » de l'Ancien Testament.
Vivant au 4ème s. av. JC, comme tous les prédicateurs de cette époque, il menaçait le peuple, lui demandant d’abandonner les idoles et de se repentir, mais faisait entrevoir le retour de la faveur divine.



******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Giona (ital), Ionas (grec), Jona (angl), Jonah (angl), Jönu (suisse), Joona (finl), Yona, Yonah (héb), Yonit (héb), Younès (arabe)

Fête : le 21 septembre

Origine et étymologie : de l’hébreu « yona » = la colombe.

Signification : il s’agit d’une protection totémique très ancienne censée donner la force ou le courage de l’animal dont on portait le nom. Voir les prénoms - noms d’animaux Ici !

Saint Patron : Jonas est un des douze « petits » prophètes de l'Ancien Testament.
Alors que le Seigneur l’avait envoyé à Ninive, afin d’avertir la ville corrompue du châtiment imminent, Jonas avait pris la fuite sur un bateau. Mais une tempête s’étant abattue sur le navire, les matelots jetèrent le responsable de la colère divine par-dessus bord. Avalé par une baleine, il fut rejeté sur la terre ferme au bout de trois jours car il avait regretté sa faute. Il se rendit alors à Ninive où il annonça « encore quarante jours, et la ville sera détruite ».



******************************

Prénoms de sens voisins :

Colombe - Colomban -Colman - Colombine ( celte et latin )
Paloma ( espagnol ) = la colombe
Ruth (hébreu) = la colombe




Prénoms de la même famille : Gionata (ital), Janafan (slave), Jonatan (esp), Jonathann, Jonathas, Jonathon ( angl), Yehownathan (hébreu), Yownathan (hébreu)

Fête : le 1er mars

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yonatane » = Dieu a donné

Saint Patron : Jonathan était le fils aîné du roi Saul (1er roi d’Israël – 10ème siècle Av. JC) et malgré les alarmes du roi devint ami avec David son rival.
Tué en même temps que son père dans un combat contre les Philistins, David écrivit sur cette mort un de ses plus beaux psaumes.



******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Beppa (ital), Beppo (ital), Ghjiseppu (corse), Ghjisepina (corse), Giuseppe (ital), Giuseppina (ital), Iosep, Iosif (slave), Joe (angl), Jep (catalan), Job ( breton), Jobic ( breton), Jos ( breton), Joscha (hong), Joschka (germ), José (esp), Josée, Josefa (esp), Josefina (esp), Joselle, Josélito (esp), Josep (esp), Josépha, Joséphin, Joséphine, Josephte (savoyard), Josette, Josiane, Josie, Josic ( breton) , Josina (holl), Josiot (poitevin), Jossel (yiddish), Jousiane (poitevin), Jupp (holl), Ossip (russe), Pepe (esp), Pepino, Pepita (esp), Pepito (esp), Peppone (ital), Sepp (flamand), Ttotte (basque), Youssef (arabe), Youssouf (arabe)

Fête : le 19 mars

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yosephyah » = Dieu donnera plus.
C'est le nom du premier fils de Rachel et de Jacob. Ils espéraient encore d'autres fils, mais n'en auront qu'un seul dont la naissance coûtera la vie à sa mère

Saint Patron : Joseph , descendant du roi David avait été retenu avec plusieurs autres prétendants car il fallait choisir un époux à Marie. Chacun tenait un bâton à la main et celui de Joseph se mit à fleurir. Il fut donc désigné. Un ange lui annonça la naissance divine. Il fut le père nourricier du Christ, et lui apprit son métier de charpentier.
Il est le patron des charpentiers et des ouvriers du bois. Le concile Vatican II fut placé sous sa protection.
« C'était un juste » disent les Evangiles et il est le protecteur de tous les chrétiens.


Jésus est assis sur l’établi et Joseph tient le lys de la chasteté.

******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Iodoc (breton), Joast (flamand), Jobst (germ), Jodok (germ), Joost (holl), Josquin (picard), Jost (germ), Joszt (hong), Joyce (angl), Judoc (breton), Judocus (lat), Judog (breton), Juzeg (breton), Uzec, Yuzeg (breton)

Fête : le 13 décembre

Origine et étymologie : du celte « iud » = le prince

Saint Patron : Judoc était un prince breton, frère cadet du roi saint Judicaël. Lorsque son frère aîné, refusant la couronne, devint moine, il régna quelque temps sur le petit royaume de Domnonée au nord de l'Armorique. Devenu veuf, il choisit la vie monastique et se fit ermite à Saint-Josse-sur-Mer ( Ici !) où il mourut vers 669.


On l'invoque pour les malades hospitalisés.




Prénoms de la même famille : Aissa (arabe), Gesù (ital), Giosue (ital), Iesous (grec), Iesus (lat), Îsâ (arabe), Issai ( russe), Iyasu (éthiopien), Jehoschua (angl, germ), Jeschua (hébreu), Jésus, Josa (germ), Joshawa (angl), Joshua (angl), Josu (basque), Josua, Yehoshua (angl), Yehowshuwa (héb), Yesauz, Yeshaya (héb), Yeshua (héb)

Fête : le 1er septembre (Josué), le 25 décembre (Jésus)

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yéhochouâ » = Dieu délivre

Saints Patrons :

-- Jésus était le prénom donné à l’enfant de Marie et de Joseph et dont la naissance est fêtée le jour de Noël.
S’il n’est pas donné sous cette forme dans les pays francophones, il est utilisé habituellement dans les pays hispanophones.



--Josué fut dans l’Ancien Testament, le successeur de Moïse (vers 1200 av. JC). C’est lui qui fit entrer les Hébreux au pays de Canaan, la Terre Promise après leur quarante ans d’errance dans le désert puis partagea le pays entre les douze tribus.
Jéricho fut la première ville conquise par le seul son des trompettes (shofar fait d’une corne de bélier) promenées sept fois pendant sept jours.



******************************

Lorsque Galilée fut jugé pour ses travaux sur le mouvement de la terre, le tribunal s’appuya sur le Livre de Josué pour le condamner.

Dieu ayant arrêté la course du soleil afin de permettre à Josué de terminer la bataille de Gabaôn, c’était la preuve que le soleil se déplaçait autour de la terre et non l’inverse.



******************************

Les prénoms théophores sont Ici !




Prénoms de la même famille : Giordano (ital), Jordan (angl), Jordane, Jordy (angl)

Fête : le 13 février (mais les Dominicains le fête le 14)

Origine et étymologie : de l'hébreu « Yarden » = qui descend

Signification : c’est le nom du fleuve qui arrose la Palestine et se jette dans la mer Morte. Les croisés du XIIe siècle ramenèrent ce nom de Terre Sainte.

Saint Patron : Jourdain comte d’Ebernstein, né en Saxe, fut l’un des premiers dominicains. Il avait rencontré saint Dominique pendant ses études à Paris et lui succéda à la tête de l'ordre. Il mourut noyé, en 1237 en revenant d'un pèlerinage en Terre Sainte



Revenir en haut
Brunehaut
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 2 615
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mar 9 Juin - 09:39 (2015)    Sujet du message: Prénoms déjà vus commençant par J Répondre en citant



Prénoms de la même famille : Gebino (port), Gébuin, Gebuino (esp), Gebuinus (lat), Gebwein (germ), Gebwin (germ), Gevim (port)

Fête : le 18 avril

Origine et étymologie : du germanique « Geba » = le cadeau et « Win » = l’ami

Prénom - souche et signification : Gebwin = l’offrande de l’ami

Saint Patron : Jubin originaire de Lorraine, fut d’abord chanoine à Langres avant de devenir archevêque de Lyon où il mourut en 1081. Il est enterré dans l’église Saint-Irénée.



C’est lui qui obtint du pape la primatie de Lyon sur les autres provinces ecclésiastiques et le titre de « Primat des Gaules » est toujours porté par l’actuel archevêque de Lyon.

******************************

Les prénoms ayant la racine « Win » sont Ici !




Prénoms de la même famille : Gicquel,Giudicaele (ital), Izikel, Jekel, Jezekael, Jezekel, Jezekela, Jikael, Jikel, Judael, Judikael, Yekel.

Fête : le 17 décembre

Origine et étymologie : du celte « iud » = le seigneur et « hael » = généreux

Signification : le seigneur généreux

Saint Patron : Judikael était le prince héritier du petit royaume de Domnonée au nord de l'Armorique. A la mort de son père, il laissa la couronne à son frère Judoc (saint Josse) et devint moine. Mais lorsque celui-ci entra à son tour dans la vie monastique, il fut obligé de ceindre la couronne. Pendant vingt ans il fut un roi soucieux du bien de ses sujets, puis, après avoir signé un traité de paix avec le roi Dagobert, il se retira au monastère de Gaël où il mourut vers 650.



******************************

Judicaël et Gaël sont un seul et unique saint. Judicaël étant son prénom, Gaël son surnom.




Prénoms de la même famille : Giuda (ital), Giudetta (ital), Giuditta (ital), Jehudi (héb), Jitka (tch), Jodie (angl), Jody (angl), Judah (angl), Judas, Jude, Judenta (germ), Judit (esp), Judita (tch), Judite (port), Judy (angl), Jutta (germ), Jutte (germ), Jytte (scand), Yehudi (héb), Yehuwdiyth (héb)

Fête : le 5 mai (Judith), le 6 mai sur le martyrologe romain (Judith), le 28 octobre (Jude – Thaddée)

Origine et étymologie : de l’hébreu « Yéhouda » = je remercierai Dieu.
Judas est, dans la Bible, le nom du quatrième fils de Jacob. Il sera l'ancêtre d'une des douze tribus d'Israël, celle du roi David qui deviendra le peuple d'Israël : les Judéens puis les Juifs.

Saint Patron : Jude que l’on appelait Thaddée pour le distinguer de Judas était un apôtre du Christ, cousin germain de Jésus, frère (ou demi – frère) de saint Jacques le Mineur et de Simon. Avec ce dernier, il appartenait au groupe des Zélotes, du nom des Juifs qui refusaient l’occupation romaine. Après la Pentecôte, il alla avec Simon, prêcher en Syrie et en Perse. Ils furent martyrisés en même temps à la fin du 1er siècle.



Sainte Patronne : Jutta von Sangerhausen, après son veuvage (son mari mourut en Croisade) quitta le centre de l’Allemagne pour aller à Kulmsee (actuellement en Pologne) auprès des Chevaliers Teutoniques dont son frère était le grand-maître. Elle y vécut en ermite s’occupant des pauvres et des malades jusqu’en 1260.


Elle est la sainte patronne de la Prusse.

******************************

Les prénoms théophores sont Ici !

******************************

Dans la Bible, Judith était une jeune veuve qui sauva la ville de Béthulie (sans doute Massalah actuellement). Le roi d’Assyrie, Nabuchodonosor avait envoyé le général Holopherne afin de châtier les peuples qui refusaient de se soumettre.
Il assiègea Béthulie, mais l'eau venant à manquer, les habitants étaient sur le point de se rendre.
Judith, avec sa servante et des cruches de vin, pénétra dans le camp d'Holopherne. Le général donnait un grand banquet où la jeune femme l’enivra puis le décapita. Elle revint dans la ville avec son trophée sanglant.


Cristofano Allori -Musée des Offices- Florence





Prénoms de la même famille : Ghjulia (corse), Gill (angl) , Gillian (angl), Giulia, Giuliana (ital), Giuliano (ital), Giulietta (ital), Giulitta, Giulio (ital), Iouli (russe), Ioulia (russe), Iouliana (russe), Jhellot (poitevin), Jill (angl), Jillian (angl), Julek (pol), Julen (basque) Julia, Julian, Julián (esp), Juliana, Juliane, Julianka, Julie, Julien, Julienne, Juliette, Julij ( russe), Julika, Julio (esp), Juliska (hong), Julitta ( pol), Julitte, Julius (latin) , Juliusz (pol), Juluan, July, Ouliana (russe), Ulita (russe), Uljana (russe).

Fête : le 12 février (Julien l’Hospitalier), le 16 février (Julienne), le 8 avril (Julie Billiart ), le 12 avril (Jules), le 22 mai (Julie de Corse ), le 16 juin (Julitte), le 30 juillet (Juliette), le 2 août ( Julien )

Origine et étymologie : du latin « Iulius » = descendant de Jupiter
Iule est le nom du fondateur légendaire de Rome. La famille de Jules César, la « gens Julia », prétendait en être issue.

Saints Patrons :

--Jules Ier , fut le pape qui combattit l’arianisme, hérésie d’Arius qui niait la divinité de Jésus. C’est lui qui fixa au 25 décembre la date de la naissance de Jésus. Ayant organisé la conservation des actes officiels, il est considéré comme l’un des fondateurs des Archives du Saint-Siège. Il mourut à Rome en 352.



-- Julien « l’Hospitalier » , est l’objet d’une légende dont Flaubert a tiré un conte. Ce grand chasseur avait rencontré un jour un cerf qui lui avait prédit qu’il tuerait ses parents. C’est ce qui arriva et Julien, horrifié par son crime, se réfugia au bord d’un fleuve où il se fit passeur et construisit une maison d’accueil pour les voyageurs. Un jour de tempête, un lépreux, lui demanda de passer sur l’autre rive. Julien accepta, parvint à traverser et son passager se révéla alors être le Christ venu lui pardonner.



Saintes Patronnes :

–Julienne était une jeune chrétienne de d’Asie Mineure, vers l’an 300. Demandé en mariage par un préfet, elle refusa disant qu’elle n’épouserait pas un païen. Furieux, il la fit arrêter. Rarement la fureur d’un juge s’acharna autant sur sa victime : flagellation, suspension par les cheveux, fers rougis au feu, torches enflammées, Julienne supporta tout. Guérie miraculeusement durant la nuit, le lendemain, elle fut jetée dans un four puis dans une chaudière d’huile bouillante. Elle fut finalement décapitée.



--Juliette était une riche chrétienne de Césarée (Turquie). Ayant poursuivit en justice un homme d’affaires qui l’avait volée, on lui demanda d’abjurer car une chrétienne n’avait pas le droit de témoigner à un procès. Ayant refusé, elle fut condamnée. Elle mourut en 303, brûlée vive.



-- Julie Billiart était née à Cuvilly (Oise) dans une famille aisée que la misère frappa quelques années plus tard. A 22 ans elle fut frappée de paralysie et dut fuir à Amiens pendant la Révolution.
Après sa guérison miraculeuse, en 1804, elle fonda la congrégation des « Sœurs de Notre-Dame » consacrée à l’éducation des jeunes filles pauvres. Des problèmes avec l’évêque l'obligèrent à transférer sa communauté à Namur où elle mourut en 1816.



-- Julie était native de Nonza (Corse). Parce qu’elle refusait de sacrifier aux dieux, les Romains la torturèrent. Ses bourreaux lui coupèrent les seins et les jetèrent contre les rochers ; deux fontaines jaillirent aussitôt de la roche. Elle fut attachée à un figuier où on la laissa mourir. Une colombe s’échappa de sa bouche lorsqu’elle rendit l’âme.
La « Fontaine des Mamelles », qui ne s’est jamais tarie, attira très tôt une foule de pèlerins. Ses eaux miraculeuses opérèrent de nombreuses guérisons. De nos jours une grande cérémonie a lieu le 22 mai à Nunza pour fêter Santa Ghjulia.


Elle est la sainte patronne de la Corse.

-- Julitte jeune veuve de Cappadoce fut traduite en 304, lors de la persécution de Dioclétien, devant un tribunal parce qu’elle était chrétienne. Après avoir vu son jeune fils Cyr, le crâne fracassé par le juge, elle endura de nombreux supplice avant d’être décapitée.



******************************

Les prénoms théophores sont Ici !

******************************

Aux XVIIIe et XIXe siècles, un pèlerinage très populaire existait au Val Saint-Germain ( s-o de Paris). Sainte Julienne étant invoquée pour la guérison des épidémies et de la stérilité on lui apportait une « souche», porte – cierge en bois sculpté et peint. Il y en reste trente- huit dans l’église.






Prénoms de la même famille : Giustina (ital), Giustino (ital), Just, Justa (esp) , Juste, Justin, Justine, Justina (esp), Justinian , Justinien, Justino (esp), Justinus (lat), Justo (esp), Justus (lat), Justy ( angl), Jusztin (hong)

Fête : le 12 mars (Justine), le 1er juin (Justin), le 6 aout ( Justo), le 2 septembre au martyrologe romain ( Just de Lyon ), le 14 octobre ( Just de Lyon )

Origine et étymologie : du latin « justus, a » = juste

Saints Patrons :

--Just était évêque de Lyon. Il partit en Egypte pour y expier ses péchés (il avait laissé lapider un meurtrier qui s’était réfugié dans une église) accompagné d’un jeune lecteur Viateur et y mourut vers 390. Ses ossements et ceux de Viateur furent rapportés à Lyon où un quartier porte son nom.



--Justin naquit à Naplouse en Palestine. Il fit des études très poussées de philosophie mais sa quête de la sagesse le laissa déçu. Devenu chrétien, il fonda des écoles de philosophie à Ephèse puis à Rome où il enseignait que chaque doctrine contient une parcelle de la vérité totale qui se trouve dans le Christ. En 165 l'empereur Marc-Aurèle commençait sa grande persécution. Justin refusa de sacrifier aux dieux et fut décapité.


Il est le patron des philosophes.

--Justo et son frère Pastor avaient sept et neuf ans en 304 lorsqu’éclatèrent les persécutions du proconsul Dacien. Ils furent égorgés à Alcalá de Henares, près de Madrid et sont particulièrement vénérés en Espagne et dans la région pyrénéenne.


Sainte Patronne : Giustina naquit dans une famille noble de Padoue. Pendant la « Grande persécution » de Dioclétien, elle fut arrêtée et tuée à coups d’épée en 304.




******************************

Les prénoms de sens voisins, dits « vertueux » sont Ici !




Prénoms de la même famille : Giovenale (ital), Junior (lat) , Juvenalis (lat), Juvence, Juventin, Juventine, Juventius (lat)

Fête : le 3 mai

Origine et étymologie : du latin « juvenis, e » = jeune
« junior» est le comparatif de juvenis.
C’était à la fois un « gentile nomen » (nom de famille) et un « cognomen» (surnom) latin.

Saint Patron : Giovenale était médecin romain avant de devenir prêtre.
Devenu évêque de Narni, la légende raconte qu’il sauva la ville en faisant descendre le feu du ciel sur les envahisseurs ligures. († vers 376)



********************************

Juvénal était un poète satirique latin du début du IIème siècle. Il écrivit des « Satires » contre ce qu’était devenue Rome.
On lui doit des maximes célèbres dont :

« panem et circenses » : « du pain et des jeux », critique sur les mœurs du peuple romain.
« mens sana in corpore sano » : « un esprit sain dans un corps sain ».

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:23 (2018)    Sujet du message: Prénoms déjà vus commençant par J

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le petit monde de Brunehaut Index du Forum >>> Les prénoms >>> Classement alphabétique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo