Le petit monde de Brunehaut Index du Forum Le petit monde de Brunehaut
Je vous invite à venir partager ce que j'apprécie.
 
  ForumForum    PortailPortail  FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

08) La bûche

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit monde de Brunehaut Index du Forum >>> Origine et coutumes des Fêtes >>> La chronique de Noël
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Brunehaut
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2011
Messages: 2 750
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim 18 Déc - 11:46 (2011)    Sujet du message: 08) La bûche Répondre en citant

La bûche de Noël


Il ne faut pas oublier qu’autrefois la cheminée était le centre du « foyer » et que les flammes étaient autant chaleur que lumière pour les veillées.

Riches ou pauvres, allumer une bûche dans l’âtre était un geste habituel, jusqu’à ce que les poêles de fonte et le charbon remplacent petit à petit les cheminées à la fin du XIX.





Le bois brûlé la veille de Noël revêtait une signification particulière. Son feu était un hommage au soleil.

On allait chercher une grosse bûche, si possible garnie de mousse et pleine de nœuds, on la plaçait dans la cheminée en grande cérémonie et on l’arrosait suivant les régions d’huile, de sel ou de vin.



En mettant le feu à la bûche à l’aide des tisons de celle de l’année précédente que l’on avait soigneusement mis de côté, le chef de famille disait :
« Réjouissons-nous ! Que Dieu nous donne la joie ! Avec la Noël, nous arrivent tous les biens. Que Dieu nous fasse la grâce de voir l'année qui va venir ! Et si l'an prochain nous ne sommes pas plus, que nous ne soyons pas moins. »

Le feu ne devait absolument pas s'éteindre sous peine des pires calamités, aussi y avait- il toujours une personne qui n’allait pas à la Messe de Minuit afin de le surveiller.

On ne touchait la bûche qu’avec les mains, aucun instrument de fer ne devait approcher le feu : puisque le fer avait servi à forger les clous de la Croix.

Une poignée de cendres était précieusement conservée sur le haut de l’armoire car elles protégeaient de l'orage et le reste était dispersé sur les labours afin de protéger la future récolte.



Si le feu faisait beaucoup d'étincelles, la moisson serait bonne l'été suivant.
Mais malheur si la lumière projetait des silhouettes sur les murs, il y aurait des morts dans l’année.

Et c’est pour continuer ce rite que la bûche de Noël a pris la forme d’un gâteau.

Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Dim 18 Déc - 11:46 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le petit monde de Brunehaut Index du Forum >>> Origine et coutumes des Fêtes >>> La chronique de Noël Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo